Au Pakistan, Imran Khan provoque des élections anticipées

Au Pakistan Imran Khan provoque des elections anticipees

C’est un coup de théâtre mais il n’est pas certain que la manœuvre sauve le premier ministre pakistanais. Alors que les députés devaient, dimanche 3 avril, examiner une motion de censure déposée par l’opposition, destinée à le faire tomber, le vice-président de l’Assemblée nationale, Qasim Suri, un de ses fidèles, a refusé de l’inscrire au vote, … Read more

Fuzzy Skunk