Grammy Awards 2022 : triomphe du virtuose Jon Batiste lors d’une cérémonie où Zelensky a lancé un appel pour l’Ukraine

L’éclectique jazzman Jon Batiste et la jeune sensation pop Olivia Rodrigo ont confirmé, dimanche 3 avril, leur statut de favoris lors de la 64e édition des Grammy Awards, équivalent des Oscars pour la musique américaine.

Jon Batiste, pianiste afro-américain de 35 ans, nommé dans onze catégories, a remporté celle considérée comme la récompense suprême de l’industrie musicale américaine, « l’album de l’année » pour We Are.

« J’en suis profondément convaincu, il n’y a pas de meilleur artiste, de meilleur musicien, de meilleur danseur, de meilleur acteur. Les arts créatifs sont subjectifs et ils touchent les gens à un moment de leur vie où ils en ont le plus besoin », a lancé le musicien virtuose et touche à tout en recevant son prix sur scène, le cinquième de la journée.

« J’aime la musique. J’en joue depuis que je suis un petit garçon. C’est plus qu’un divertissement pour moi, c’est une pratique spirituelle », a ajouté cette étoile montante à la notoriété encore modeste. Signe avant-coureur de son succès, Jon Batiste avait reçu un Oscar pour la bande originale du film d’animation Soul, qu’il a composée pour les studios Pixar.

We Are est le huitième album studio de ce multi-instrumentiste également chef d’orchestre, une œuvre principalement écrite et enregistrée avant la pandémie et l’émotion suscitée par le mouvement Black Live Matters (« les vies noires comptent »).

Lire aussi Grammy Awards 2021 : la cérémonie fait la part belle aux femmes, Beyoncé bat un record de récompenses

Chanson de l’année et look rétro pour le duo Silk Sonic

La nouvelle sensation pop Olivia Rodrigo, 19 ans, a, elle, remportéle Grammy Award de la « révélation de l’année », catégorie très en vue dans laquelle la jeune femme s’est imposée face aux rappeurs Saweetie and The Kid Laroi. Et elle a été sacrée lors d’une cérémonie précédant la soirée de gala « meilleure performance pop solo » pour son titre Drivers Licence.

Olivia Rodrigo interprète sa chanson « Drivers License », à la cérémonie des Grammy Awards, à Las Vegas (Nevada), le 3 avril 2022.

La cérémonie, déplacée de Los Angeles à Las Vegas pour cause de pandémie, s’est ouverte en début de soirée avec une performance toute en énergie du groupe Silk Sonic.

Fine moustache pour Bruno Mars, déconcertante perruque au bol rappelant Mireille Mathieu pour Anderson. Paak, les deux hommes au cœur de ce projet rétro, sont revenus sur scène un peu plus tard pour recevoir le prix convoité de la « chanson de l’année ». Le Grammy décerné au titre Leave the Door Open était leur troisième de la journée après deux victoires dans la catégorie R’n’B. Ils ont coiffé sur le poteau Olivia Rodrigo, privée ainsi de sa chance de rééditer l’exploit de Billie Eilish, enfant chérie des Grammy Awards, qui avait raflé en 2020 les prix dans les quatre catégories majeures.

Les cousins Baby Keem et Kendrick Lamar ont, eux, remporté le prix de la meilleure performance de rap pour leur chanson Family Ties.

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés Sélection albums : Camille Saint-Saëns, Art Blakey & The Jazz Messengers, Snail Mail, Silk Sonic, Terrace Martin

« Remplissez ce silence avec votre musique », déclare Zelensky

Le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, est intervenu dans un message enregistré pendant la cérémonie, à Las Vegas, le 3 avril 2022.

Le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, est intervenu lors de la cérémonie par une allocution enregistrée pour demander un soutien à son pays. « La guerre. Qu’est-ce qui est l’exact opposé de la musique ? Le silence des villes en ruines et des gens tués », a-t-il lancé, vêtu de son habituel tee-shirt kaki. « Remplissez ce silence avec votre musique », a-t-il ajouté, avant une performance de John Legend, rejoint sur scène par des artistes ukrainiens, Mika Newton et Lyuba Yakimchuk.

Le fantasque Kanye West était aussi en lice avec son album Donda, dont deux titres ont été primés dimanche après-midi dans la catégorie rap, « Hurricane » et « Jail ». L’artiste n’avait visiblement pas fait le déplacement à Las Vegas. Il devait initialement se produire sur scène, mais les organisateurs lui ont fait savoir qu’il n’était plus le bienvenu. En cause : des attaques sur les réseaux sociaux contre l’humoriste Pete Davidson, en couple avec son ex-femme, Kim Kardashian, et contre l’animateur de la soirée, Trevor Noah, qui ont valu à « Ye » une brève suspension d’Instagram.

Chez les rappeurs, on notait l’absence de Drake, très influent et parmi les plus écoutés. Sélectionné, il a demandé à l’Académie de retirer ses deux candidatures, sans fournir de raison. Son album à succès Certified Lover Boy avait été royalement ignoré dans les catégories généralistes lors des nominations et l’artiste a souvent accusé l’Académie des Grammy de le cantonner à la catégorie des rappeurs parce qu’il est noir.

Lire aussi : Mort de Taylor Hawkins, le batteur des Foo Fighters

Côté rockeurs, les Foo Fighters ont remporté les trois prix pour lesquels ils étaient en lice, une semaine après la mort soudaine de leur batteur, Taylor Hawkins, en Colombie, peu avant un concert. Le groupe de Dave Grohl, l’ex-batteur de Nirvana, a reçu les Grammy Awards du meilleur album de rock, de la meilleure chanson rock et de la meilleure performance rock.

Le Monde avec AFP

We would like to thank the writer of this write-up for this incredible content

Grammy Awards 2022 : triomphe du virtuose Jon Batiste lors d’une cérémonie où Zelensky a lancé un appel pour l’Ukraine

Fuzzy Skunk